01

  VENUS DE PHOCÉE

EN MER ÉGÉE...

      D'où était-elle descendue ce soir là? De la lune, du soleil ou de quelle planète? Et comment l'avait-il rejointe sur le sentier des sables? Peut-être avait-il suivi une volée d'oiseaux de mer ou une nuée de moineaux égarés dans le ciel d'hiver. Savaient-ils en cette nuit pourpre où étincelait le bouclier d'Orion que leurs parts de vies respectives s'écriraient pour un temps d'une même encre neuve et dans un même livre? Ne pouvaient-ils deviner l'avenir qu'ils savouraient déjà comme un apaisement d'être ensemble, sous l'effet d'un miroir-égayant nommé divertissement. Place aux musiques et à la danse, au grand déballage de peintures bien réelles et d'expositions imaginaires, place aux cours magistraux, aux cirques et aux rassemblements de rue autour d'un limonaire... Un quotidien plus palpitant encore les attend dans les prochaines pages mais ils ne le savent pas encore...

Un opéra, une oasis,

une émotion et même le cosmos

sont les parfums de nos vies

Elle :

- Le ciel de nuit est un paysage infini.

Lui :

- As-tu déjà observé les galaxies avec un télescope ?

- Oui, à l'Observatoire de Paris lors d'une visite guidée par Benjamin Baillaud, un astronome. Quel spectacle ce fut !

- C'est fascinant, mais tu sais, un américain, Erwin Hubble il me semble, soutient que les nébuleuses que l'on nous montre ne font pas partie de notre Galaxie mais seraient elles-mêmes des galaxies, certainement très lointaines.

- Tu ne crois pas si bien dire, certains spécialistes, après avoir mesuré leurs distances et leurs vitesses, pensent même que les nébuleuses s'éloignent les unes des autres, qu'elles sont en mouvement et que plus elles sont lointaines, plus elles s'éloignent vite.

- Ça alors ! C'est comme si tout l'espace grandissait, se dilatait sans cesse.

- et en plus, tout cela serait en train de se refroidir avec le temps qui passe.

- Un vrai cellier à ciel ouvert.

- C'est le cas de le dire, à ciel grand ouvert. Ils viennent d'inventer ça en Suède, un appareil sensationnel, comme un placard qu'il faut alimenter en énergie et qui produit du froid. Tu pourras même bientôt l'avoir dans ta cuisine, ça t'évitera de devoir descendre au cellier justement pour un oui, pour un non.

- Mais le gaz comprimé se réchauffe avec la pression et si on le détend, il se refroidit.

- et bien, c'est que notre univers est un immense gaz de galaxies... ça te laisse rêveuse.

- Notre cosmos est donc un gigantesque parfum.

- Notre univers, un immense parfum aux dimensions infinies...

- Un parfum qui grandit, et qui grandit sans cesse, et qui nous enveloppe, nous enivre et nous embaumera éternellement.

- C'est peut-être cela l'éternité.

 

Office Sunset Agence - 84, Av. Maréchal Juin - Les Bellevues | 06250 MOUGINS, France | damien.riba@wanadoo.fr

© 2020 par Wenchango Editions, Sunset Agence Internationale & Mangalyan Records

  • Facebook
  • Instagram
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now